1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)(Votez pour cet article de 1 à 5, selon votre préférence)

La bonne orientation d’une maison a un impact très positif sur le confort thermique et la consommation d’énergie. Cela ne vous demande pas d’investissement supplémentaire, mais juste un peu de réflexion avec votre architecte lors de la conception du projet.

Tenir compte de l’environnement, du soleil et du vent

Si vous voulez obtenir un bon confort thermique, une analyse du site est indispensable. Celle-ci vous permettra de définir l’orientation optimale pour votre maison. Le climat, la course du soleil, la pente du terrain et la végétation déterminent dans quelle mesure vous pourrez profiter de l’énergie provenant du soleil et du vent.
Notez, toutefois, qu’en fonction des caractéristiques de votre terrain (grand ou petit, plat ou en pente, etc) et de son aptitude à recevoir ou non différentes orientations, vous ne pourrez peut-être pas satisfaire tous les critères.

Le climat

A la Réunion, nous avons un climat tropical humide tempéré. Il y a quatre situations climatiques principales (auxquelles s’ajoutent des variantes localisées) : les bas, à l’Est, chauds et très humides (côte au vent), les hauts à l’Est, froids et très humides, les bas à l’Ouest, chauds et sec (sous le vent), les hauts à l’Ouest, froids assez secs.

La course du soleil

La course du soleil, nous montre que les façades Est sont ensoleillées le matin et les façades Ouest l’après-midi. Les façades Sud ne sont ensoleillées que pendant les mois les plus chauds de l’année (décembre-janvier). Les façades Nord quant à elles, sont ensoleillées toute l’année et surtout en saison fraîche (juin/septembre) quand le soleil est plus bas.

Les vents

L’analyse du site doit aussi tenir comptedes vents dominants sur la parcelle, des vents forts (alizés) et des brises plus légères, de la pluie (il y a des régions plus pluvieuses que d’autres).

Relief naturel du terrain

Dans les hauts de l’île, les terrains constructibles sont pour la plupart en pente : pente unique plus ou moins prononcée, succession de pentes différentes, ou encore suite de replats et de contre-pentes… Il est nécessaire de prendre connaissance des possibilités que peut offrir la pente d’un terrain et de la dompter au mieux tout en veillant à orienter la maison le plus possible vers le Sud, afin de profiter d'un ensoleillement maximal et de la vue.

La végétation

La végétation crée de l’ombre, elle fait écran aux vents tout en favorisant la ventilation. Elle oxygène l’air et le rafraîchit. Dans ce cas, il s’agit de planter des arbres ou des plantes à proximité de la maison. La végétation doit être de différentes hauteurs pour faire de l’ombre quelle que soit la position du soleil dans le ciel. Elle crée un micro climat agréable et abaisse la température ambiante en absorbant le rayonnement solaire. Attention à ne pas placer la végétation trop près des murs de la maison au risque de favoriser l’humidité : une distance de 50 cm est recommandée.

Attention, une analyse de site ne s’improvise pas et demande des connaissances techniques poussées, faites appel à un architecte.

Favoriser la circulation de l’air

Le confort thermique dépend de la température, de la vitesse de l’air et de son degré d’humidité. Pour obtenir un confort thermique naturel dans un bâtiment, il faut favoriser la circulation de l’air et limiter les apports de chaleur à l’intérieur de celui-ci.
Il faut bien réfléchir à la disposition des différentes pièces de la maison et des ouvertures pour réaliser un plan traversant. L’air chaud qui a tendance à monter doit pouvoir être évacué par des ouvertures situées en parties hautes. S’il n’y a aucune ouverture, l’air se réchauffe. Avec des ouvertures en partie haute et basse, l’air peut être évacué, le confort thermique est donc assuré : les ouvertures en partie basse, situées à l’ombre, permettent à l’air frais de remplacer l’air chaud.

… et l’éclairage naturel

Il faut rechercher une orientation favorisant un éclairement naturel maximal. On privilégiera une orientation Sud-Est à Sud-Ouest pour les chambres, Ouest pour les pièces secondaires (buanderie, WC, salle de bains…) et Nord pour les pièces à vivre (salon, salle à manger, varangue, cuisine).

Adopter des protections solaires

Les protections solaires ont pour rôle de diminuer l’apport direct du rayonnement solaire à l’intérieur de la maison. Elles constituent l’un des moyens pour améliorer le confort d’été des bâtiments et pour limiter l’usage du climatiseur.
Pour se protéger du soleil, il faut éviter le rayonnement sur les parties vitrées susceptibles d’amplifier l’échauffement de la maison par effet de serre. Il est également important de penser à protéger les ventilations hautes.
Les éléments architecturaux qui permettent de se protéger des rayons du soleil sont les suivants : les varangues, les passages couverts, les coursives, les auvents, les balcons, les débords de toitures, les stores, les volets persiennés, les claustras.
Attention ! Nous sommes en zone cyclonique. Tous les éléments doivent être solidement fixés ou pouvoir se démonter rapidement.

Le Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement (CAUE) est gratuitement à votre disposition pour vous informer sur ce sujet. Pour prendre rendez-vous avec l’un de ses architectes-conseillers, téléphonez au 0262 21 60 86.