1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)(Votez pour cet article de 1 à 5, selon votre préférence)

Afin de préserver le milieu naturel et conserver l’attractivité touristique et balnéaire de l’Ermitage, la commune de Saint Paul a initié un projet de recul des restaurants de plage de l'Ermitage-les-bains.

Les plages de l'Ermitage-les-bains sont des sources de l'attractivité balnéaire à Saint-Paul. La forêt de filaos et le lagon sont reconnus comme un milieu naturel exceptionnel déjà sanctifié par une réserve marine.

L’urbanisation de la côte, la fréquentation des plages et l’érosion naturelle par la houle et le vent sont autant de facteurs qui fragilisent ce milieu. Les restaurants de plages subissent eux aussi des dégradations telles qu'ils ne peuvent plus s'y maintenir comme à l'origine. Dans l'indispensable nécessité de préserver le relief côtier, le projet de recul initié par la commune il y a 10 ans, se poursuit.

L'étude sur la relocalisation des restaurants de plage, réalisée par le CAUE, a donné lieu à un cahier de prescriptions intégrant :

- une démarche paysagère : conservation des végétaux existants, restauration de la forêt dégradée, respect de la topographie et de la perméabilité naturelle du sol, etc.

- une démarche architecturale : architecture "belvédère" et "flottante", jeu de plates formes au dessus du sol, point de vue unique sur le lagon, en association avec le milieu naturel protégé.

Le cahier des prescriptions est destiné à encadrer l'évolution des restaurants.

Il vise à mettre en avant l'unicité d'un site, au-delà des usages divers que l'on peut y trouver : activités de loisirs ou simple lieu de villégiature. Il a pour objectif de présenter les caractéristiques balnéaires fortes et tropicales, sans figer le paysage ou créer un décor artificiel.

Il valorise :

- le développement d'une image forte à travers des constructions respectant le milieu environnant, les conditions climatiques et les principes de développement durable.

- la simplicité des aménagements et du nivellement

- la légèreté des constructions, la sobriété et la qualité des matériaux

- l'harmonie générale entre les restaurants

- la qualité d'insertion des établissements dans ce milieu naturel

- l'accessibilité à tous

Installation des établissements là où la végétation est plus clairsemée.

 

L'étude complète est à retrouver au centre de documentation du CAUE.

Etude réalisée en 2013.